Les journées de la recherche pour le développement 2014 de Vientiane

Du 13 au 15 octobre, les journées de la recherche et du développement se sont déroulées à Vientiane. Nous avons pu assister à des conférences sur les différents types d’agriculture, à des expositions, et en apprendre plus sur le thème du développement.

Exposition

Exposition

Conférence

Exposition

Pour nous parler de cet événement, j’ai interviewé M. Arnaud Rivoire, chargé de l’organisation des Journées de la Recherche à l’Institut français (un grand merci à lui pour avoir accepté de répondre à mes questions).

M. Rivoire, à droite

M. Rivoire, à droite

Qui s’est occupé de la mise en place des journées de la recherche pour le développement ?

Ces Journées ont été organisées conjointement par l’ambassade de France au Laos et le ministère des Sciences et de la Technologie. L’Institut français du Laos a ensuite mis en œuvre leurs décisions et a organisé l’événement dans ses locaux.

Quel est le but premier de ces journées ? Pourquoi au Laos ?

L’objectif principal du colloque est d’alimenter les réflexions sur la thématique du développement et d’aider les acteurs politiques dans leur prise de décision. Le choix du Laos est guidé avant tout par la situation dans laquelle se trouve le pays aujourd’hui. Il est actuellement en pleine transition socio-économique et le gouvernement a fixé pour objectif de sortir le pays de la liste des pays les moins avancés à l’horizon 2020. Le développement économique rapide du pays entraîne de nombreux problèmes, notamment au niveau social et environnemental. L’enjeu est alors d’analyser ces problèmes et tenter d’y apporter des réponses d’un point de vue scientifique pour accompagner le développement du Laos.

Quels ont été les principaux sujets traités ?

Trois grands thèmes ont été abordés : économie, agriculture, santé, à travers trois cycles distincts. Le premier jour s’est intéressé au développement économique local et à la transition économique que connaît actuellement le Laos. Le second jour a été consacré à l’agro-écologie et l’agriculture familiale et les différents modèles d’agriculture pour un développement durable. Enfin, le dernier jour a abordé l’impact du développement économique sur la santé, et plus particulièrement la diffusion du paludisme lié à ce développement. A chaque fois, les conférences ont permis d’étudier les différents aspects (économique, social, environnemental) de ces problématiques.

Scientifiques

Scientifiques

D’un point de vue scientifique, en quoi consistaient ces journées ?

Il s’agissait avant tout de présenter les travaux et les résultats de recherche des différents intervenants et de promouvoir les instituts de recherche et l’expertise française sur la thématique du développement. Les participants ont également eu l’occasion de partager leurs expériences dans les différents pays de la région et de débattre avec les différents acteurs sur ces thématiques, qu’ils soient scientifiques, politiques, étudiants ou société civile. Un colloque est une bonne manière pour un scientifique de faire connaître ses travaux, mais également d’apprendre !

Des films et des expositions ont été installés à destination du public. Pourquoi ? Les projets qui y étaient présentés sont-ils réalisables au Laos ? Et si oui, aura-t-on, par exemple, des SCV (Semis sur Couverture Végétale) au Laos ?

Les films et expositions ont été prêtés à l’Institut français par l’AFD (Agence Française de Développement) et le CIRAD (Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement), principalement sur la thématique de l’agriculture.

Les projections de films et expositions en marge des conférences permettent de rendre l’événement plus ouvert et dynamique et permettent d’approfondir les thématiques abordées lors des Journées.

Concernant les projets présentés, ils sont réalisables au Laos et certains ont même déjà été mis en œuvre. Les SCV sont une bonne solution pour promouvoir un modèle d’agriculture respectueux de l’environnement. Il y a un réel attrait du gouvernement laotien vis-à-vis de ce type d’agriculture et des expérimentations ont déjà été menées, principalement dans les provinces de Sayaburi et de Xiang Khouang. Il reste néanmoins du temps avant une production à plus grande échelle.

Il y a également eu un concours scientifique pour lycéens, ainsi qu’un autre pour les étudiants. Quel en était le but ?

Des concours sont organisés lors de chaque édition des Journées. Ils sont essentiels puisqu’ils rentrent dans l’objectif du colloque d’orienter les lycéens et étudiants vers le monde de la science. C’est une opportunité de promouvoir la science de manière ludique et d’impliquer les plus jeunes sur des problématiques qui les concernent. C’est très valorisant pour l’événement et les chercheurs d’avoir ce type de regard sur des thèmes très concrets. Si parmi le jeune public, certains choisissent ensuite une carrière scientifique pour y apporter des solutions, l’objectif du concours sera atteint !

Avec deux de mes camarades de classe, j’ai participé au concours scientifique. Et c’est le 15 octobre 2014 qu’a eu lieu la remise des prix, pour la journée de clôture de la semaine de la recherche.

Toutes les équipes primées

Toutes les équipes primées

Dès notre arrivée, nous nous sommes hâtés vers la salle de conférence de l’Institut Français du Laos, pour assister à la remise des prix du concours « scientifiques en herbe ». Nous avons retrouvé nos groupes, formés deux semaines auparavant, quand nos professeurs nous avaient annoncé la tenue de ce concours. Nous devions, par groupe de deux ou trois, faire une petite vidéo de maximum deux minutes, sur le thème « sur quels problèmes vous pencheriez vous pour améliorer la vie des hommes ? ». Après une semaine de dur labeur, pour trouver une idée, la mettre en œuvre, monter la vidéo, puis une semaine à attendre que cette cérémonie arrive, nous y voilà. Nos vidéos sont présentées, celles du concours collégiens-lycéens, avec les nôtres, et un grand moment d’émotion, entendre le fruit de son travail, sa voix et aussi, pour certains, son visage devant tout une assemblée. Suivent celles, plus longues, des étudiants, et, enfin, la remise des prix. L’attente, l’angoisse, et enfin, la joie d’être récompensés ! Nous nous avançons sur scène, sous les yeux du sous ministre de la recherche et du travail et ceux de l’Ambassadeur de France, et sous les flashs d’appareils photos, nous recevons nos prix !

 Son Excellence et le Vice-Ministre

Son Excellence et le Vice-Ministre

Euphoriques, nous assistons ensuite, traducteurs aux oreilles, au discours de clôture du vice-ministre puis, sans cette fois, à celui de notre ambassadeur.

Au menu : souhaits de développement important et durable, des vœux de bonne santé aux acteurs de la semaine et aux participants au concours (merci), encouragements des travaux de recherche au Laos, et la cérémonie prit fin, et les journées de la recherche pour le développement avec.

Notre vidéo, avec Pablo et Surimani (auxquels je dis merci pour avoir travaillé avec moi), traitait des problèmes liés à la pollution de l’air.

La vidéo arrivée 3eme, faite également par des gens de ma classe :

Jeanne PASCHINI, 2de

1 comment for “Les journées de la recherche pour le développement 2014 de Vientiane

  1. Marie Troalen
    8 février 2015 at 12:05

    Très bon article et super vidéo.
    Bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *