ARKEMA : le Français qui fabrique les plastiques de vos smartphones et de vos baskets

Paré pour la visite des laboratoires

Paré pour la visite des laboratoires

Le 10 décembre 2013, les élèves du collège et du lycée de l’école française du Kansai ont été invités au laboratoire d’Arkema à Kyoto. Arkema est une entreprise française, spécialisée dans le plastique. Elle fait partie des plus grosses entreprises mondiales dans ce secteur et possède des établissements au Japon, en Chine, en Inde et en France notamment.

Quelques objets utilisant le plastiques d'Akema

Quelques objets utilisant le plastiques d’Akema

Nous nous sommes retrouvés à l’école a 8h30 et sommes partis en train vers les locaux d’Arkema. M. Jouk Le président de la Zone Asie a accueilli très chaleureusement et nous a donné des informations sur l’entreprise et sur la manière dont elle est organisée et dirigée. Nous avons appris qu’Arkema était une très grande entreprise présente dans 40 pays, possédant 10 centres de recherche et de développement, 14000 collaborateurs dont 1200 chercheurs.

Nous avons ensuite pu rencontrer quelques membres du personnel de l’entreprise. M. Miyabo, le directeur du laboratoire de recherche de Kyoto nous a présenté les intervenants.  L’analyste financière, avait même fait le déplacement de Tokyo pour nous !  Grâce à son humour, ses explications étaient passionnantes.

Photographie de groupe

Photographie de groupe

Ensuite, d’autres chercheurs de diverses origines, Japonais, Français et Chinois, nous ont appris une foule de choses sur les différentes sortes de plastique, leur utilisation dans la vie quotidienne et leur fabrication. Nous avons même pu voir une graine de ricin, une matière première végétale dont on tire une huile qui est ensuite transformée en polymère, c’est-à-dire en plastique, ainsi que certains plastiques de haute technologie aux propriétés étonnantes comme le KYNAR 500. Arkema est depuis longtemps le spécialiste mondial de cette technologie verte, qui permet d’éviter l’utilisation d’hydrocarbure dans le processus de fabrication. Soucieux de l’environnement et de l’écologie, nous avons été contents d’apprendre qu’Arkema n’utilisait pas de Bisphénol A dans ses plastiques, cette molécule dangereuse, perturbateur endocrinien, qui va être interdite en Europe.

Toutes ces conférences ont été très intéressantes, avec des explications faciles à comprendre.

Les ingénieurs d'ARKEMA nous offrent des conférences sur la chimie du plastique

Les ingénieurs d’ARKEMA nous offrent des conférences sur la chimie du plastique

 

Ensuite, M. Miyabo nous a présenté un certain nombre de produits innovants développés par Arkema.

Ce qui nous a le plus marqué a été la découverte du “plastique auto-cicatrisant”. Les concepteurs ont pris comme modèle la façon dont les fibres d’ADN s’accrochent : ils se lient via leurs bases qui ont des sortes de crochets. Cette idée a été utilisée pour créer le plastique « auto cicatrisant ». Si on coupe le plastique en 1 heure le processus est totalement terminé et la forme initiale est restaurée comme par magie ! Cependant il ne faut pas laisser trop la coupure au contact de l’air, sinon la cicatrisation devient difficile.

Nous avons aussi pu toucher plusieurs produits de marques connus qui utilisent le plastique d’Arkema, chaussures de sport Adidas, pièces de voiture Toyota et bien d’autres…

Plastique auto cicatrisant

Les ingénieurs d’ARKEMA nous offrent des conférences sur la chimie du plastique

 

Lors de la pause du milieu de la mâtiné, nous avons pu faire un goûter. Il y avait sur différentes tables des biscuits, des cookies, des bonbons et même des jus de fruit et des bouteilles d’eau et de thé. Nous nous sommes régalés.

Pour le déjeuner un peu plus tard, Arkema nous avait préparé de délicieux plats. Nous avons pu manger de la salade, du gratin et de nombreuses spécialités françaises. Pour le dessert, nous avons eu le droit à une avalanche de fruits joliment découpés, pleins de couleurs et très appétissants.

Ce déjeuner était organisé comme un buffet. Dans plusieurs petites salles nous avons pu choisir différents plats, tous plus excellents les uns que les autres !

Une imprimante 3D en action

Une imprimante 3D en action

 Dans l’après midi,  nous nous sommes séparés en trois groupes pour pouvoir visiter les différents laboratoires d’Arkema. Nous en avons vu cinq, tous très intéressants. Nous avons aussi pu voir une imprimante 3D professionnelle. On en parle tellement en ce moment que nous étions tous très excités.

L’imprimante faisait environ la taille d’un four !  Cette imprimante comporte un laser le “Laser sintering”.  Pour fabriquer un objet avec l’imprimante 3D , on utilise de la poudre plastique autrement dit, des polymères en poudre, conçue par Arkema.

Grâce à  un  ordinateur,  on dessine  avec  un logiciel adapté l’objet voulu . Ensuite l’imprimante enregistre le modèle  dessiné sur l’ordinateur et le laser sculpte l’objet couche par couche. Enfin l’objet est terminé. Dans le futur on pourrait  peut être même créer des objets chez soi.

Ensuite, nous avons été guidés vers le laboratoire de tests des plastiques. On teste les nouveaux produits, les nouvelles matières, à l’aide de  plusieurs appareils pour vérifier la solidité, la souplesse ou l’élasticité. Les clients d’Arkema, en général des industriels, ont des exigences particulières en fonction de l’utilisation qu’ils veulent faire du plastique. Quand Arkema crée un nouveau produit, il lui faut ensuite vérifier qu’il répond bien au cahier des charges et aux contraintes d’utilisation définis par le client. Nous avons ainsi pu voir la salle des tests de résistance équipée de machines qui ont chacune plusieurs fonctions : varier la température, provoquer des mouvements brusques, varier l’humidité de l’air… Enfin, nous avons visité le laboratoire de conception des molécules des polymères. Ici des recherches sont faites à l’aide de différents microscopes. Nous avons pu regarder dedans et avons entraperçu le monde de l’infiniment petit…fascinant !

Enfin après avoir visité les laboratoires, Arkema nous a organisé un petit questionnaire où il fallait répondre à des questions qui portaient sur nos activités de la journée. L’équipe gagnante, qui avait répondu correctement au  maximum de questions, a été récompensé par des cadeaux : des coques pour Iphone, des stylos en porcelaine.

Pour finir M. Jouk et Miyabo, au nom d’Arkema,  nous ont gâté plus que nous l’aurions pu l’espérer….Ils ont offert à notre lycée français de Kyoto, plus d’une dizaine d’ordinateurs portables ! Nous remercions vraiment beaucoup toute l’équipe d’arkema pour cette journée. L’année prochaine, l’expérience pourrait se renouveler, grâce notamment aux contacts chaleureux que notre école a lié avec l’équipe d’Arkema, et à l’engagement d’Etsuko Hatanaka, la responsable des relations extérieures chez Arkema.

Article rédigé par les élèves de 3° du LFK

Marie-Line Doi, Moi Eto, Antoine Houplain-Foukumoto, Yunez Lecam, Mia Legroux, Hanami Parent, Lufei Qian, Blanche Ribault, Maya Salom, Maya Snoussi, Megumi-Lea Soyer-Shima, Noé Szigeti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *